logo

Bienvenue à l’Equitable Café

Café associatif d’information et de sensibilisation alternatif écologique et citoyen, l’Équitable Café propose des ateliers, projections-débats, cycles d’informations thématiques, rencontres d’auteurs, mais aussi des produits bio, locaux dans une démarche équitable, tout cela dans un lieu collectif et ouvert au grand public.

 

54 Cours Julien 13006 Marseille

2018 encore une année cruciale pour l’Équitable Café ?

2018 encore une année cruciale pour l’Équitable Café ?

Ben oui « encore ? » allez-vous nous dire ? Déjà, nous n’avions pas tellement communiqué après cette chouette journée de soutien à part vous adresser un immense merci pour votre présence. Vous avez été nombreux.ses ce jour pour le repas, les animations en journée, le soir avec la musique. Nous nous sommes aperçu.e.s que la situation mérite qu’on s’y arrête quelques instants avec ce bout de texte qu’on vous propose.

En préambule, il est bon de rappeler ce qu’est l’Équitable Café et son association tutélaire En-Visages. C’est une association, un café où on adhère au projet associatif, de manière passagère en y venant simplement boire un coup où plus longuement dans la fréquence ou la durée, en y venant voir des films, participer à des débats.. Bref, chacun y va de sa participation en tout cas, pour qui le fréquente, ce café rend acteur de sa pratique qu’elle soit de consommation de jus de fruits ou plutôt intellectuelle, culturelle, militante. Pour résumer, c’est ni vraiment un café, ni vraiment une salle de concert, ni vraiment un amphi où on enseigne le savoir mais c’est peut être tout cela à la fois avec un projet associatif adossé à un versus économique.

Plantons le décor, vous connaissez l’environnement politique du moment, nul besoin de s’y étendre ici. Avec la fin des contrats aidés, l’État a engagé un vaste mais silencieux plan de licenciement pour de nombreux acteurs associatifs. Toutes les structures sont concernées. Bien sûr il y a des situations ou des publics qui sont bien plus impactés que nous mais nous n’y échappons pas et sommes solidaires bien évidemment de cette économie du lien social et du vivre ensemble que ce gouvernement démantèle en catimini.

Enfin plus particulièrement, vous avez bien remarqué notre baisse progressive de programmation musicale pour divers motifs qui tiennent au lieu : voisinage, réglementation etc…. Jusqu’à présent ce modèle économique reposait en grande partie sur des soirées dansantes qui finançaient, pour dire simplement les soirées à moindre audience en semaine dans lesquelles nous mettions notre lieu à disposition gracieuse aux collectifs, individus qui imaginent et pensent un monde différent.

Force est de constater que ce modèle est révolu. Nous en avons fait collectivement le constat cette année. Depuis plusieurs mois, les salarié.e.s, bénévoles, administrateurs.trices réfléchissent à faire vivre ce modèle associatif compte tenu des différentes situations évoquées. Financièrement, en toute transparence, nous finirons l’année vers – 10 K€ en ayant entamé une bonne partie de notre trésorerie. Comme toute entreprise solidaire ou pas, nous ne pourrons pas nous permettre un exercice déficitaire en continu.

Des solutions, modifications doivent donc être apportées à ce projet vieux de 14 ans. Ce collectif en Visages toutes les possibilités : arrêt, continuation sous d’autres formes, statuts, lieu, activités nouvelles tout en gardant bien évidemment les valeurs que portent ce café depuis le début.

Attendez vous à ce que les prochains mois de 2018 à quelques changements dans votre café. Vous avez certainement su qu’on a déjà commencé l’opération « Café Joli » le week end dernier avec des nouvelles couleurs, le retour des livres dans le avec une bibliothèque toute neuve ! Le toilettage sera donc de grande ampleur !

Enfin nous sommes toujours preneurs de bonnes volontés, de personnes impliqué e s qui veulent nous rejoindre pour continuer à imaginer à donner la parole, à faire que ce lieu soit convivial, de consommation responsable soutien aux producteurs locaux et un lieu de vie pour qui franchit la porte.

Aucun commentaire

Réagir