logo

Bienvenue à l’Equitable Café

Café associatif d’information et de sensibilisation alternatif écologique et citoyen, l’Équitable Café propose des ateliers, projections-débats, cycles d’informations thématiques, rencontres d’auteurs, mais aussi des produits bio, locaux dans une démarche équitable, tout cela dans un lieu collectif et ouvert au grand public.

 

54 Cours Julien 13006 Marseille

Le Fond de l’Air Effraie (Communiqué de l’Asso En Visages)

Le Fond de l’Air Effraie (Communiqué de l’Asso En Visages)

Communiqué de l’association gérant l’Équitable Café suite à une attaque à l’occasion d’un événement de soutien au peuple palestinien, et du contexte nauséabond qui vient noircir un tableau déjà pas très réjouissant…

Samedi 18 février, l’Équitable Café, bar culturel associatif, sis au 54 cours Julien, accueille une conférence proposée par BDS Marseille (Boycott Désinvestissement Sanctions) une association qui s’oppose à la politique menée par le gouvernement israélien envers la population palestinienne.

Mr Tisetso Megama, militant sudafricain est alors en tournée en France, pour échanger sur ses expériences, de la campagne de libération de Mandela, à son vécu de l’apartheid et les similitudes avec la situation en Palestine occupée.

Vers 18h arrivent devant le Café une vingtaine de policiers en civil, équipés, prêts à intervenir, qui recherchent des « hommes armés » sur le cours Julien. Ils constatent que l’appel qui les a fait venir provient du portable  de l’association – dont le numéro est public. Le salarié qui est de permanence ce jour-là se voit alors fouillé, contrôlé et accusé par des fonctionnaires particulièrement tendus d’être l’auteur de ce qui semble un canular de mauvais goût, le tout devant son lieu de travail.  Le téléphone sonne à nouveau, le numéro est anonyme et on entend :  » ya les flics chez vous ? Hé bin tant mieux, fils de pute pro-palestiniens, on est en Israël, allez vous faire foutre.« 

Les fonctionnaires de police admettent alors immédiatement qu’ils sont au fait de précédents similaires, et que notre ligne a manifestement été piratée. Ils repartent sans demander leur reste, ni présenter aucune excuse ou voies de recours envisageables…

Une heure plus tard, c’est une entreprise de Pompes funèbres qui se gare devant le café, appelée dans les mêmes conditions pour l’enlèvement d’un corps. Il s’agit d’une menace de mort, à peine déguisée.

(MàJ du 29/03 – Nouvelle attaque et communiqué : dans la nuit de mardi 28 au mercredi 29, les pompiers, appelés pour signaler un homme en train de se pendre dans nos locaux, ont défoncé la grille du Café, avant de se rendre compte qu’il ne se passait rien…)

On ne peut s’empêcher de penser à ce qui est arrivé à Pierre Stambul en 2015 , à des militantEs de l’Association France-Palestine Solidarité et à des journalistes de rue89, pour ne citer que quelques-unes des victimes de ces pratiques, souvent revendiquées par un certain Ulcan (alias Grégory Chelli, petit geek méchant et solitaire). Dans les jours qui ont précédé, de nombreuses dates de la même tournée ont été perturbées également par différents moyens (alertes incendie, pression sur les lieux d’accueil pour annuler une conférence…).

Il semble que nos « plaisantins » aient signé leur passage, sur les pages facebook de BDS Marseille et de l’Équitable Café, notamment au nom d’une certaine « brigade juive » (Dont nous ne ferons pas ici la publicité en donnant un lien). Le groupe associe systématiquement dans ses écrits la critique des décisions politiques de l’État d’Israël à l’anti-sémitisme. Un raccourci dangereux tant la situation, ici comme au Proche-Orient, nous semble exiger, plus que jamais, une rigueur et une certaine humilité intellectuelle, dans un contexte inquiétant de libération des paroles racistes et donc, également, de l’anti-sémitisme. Nous rappelons également que le sujet nous préoccupe aussi, en témoigne la récente invitation au Café d’Esther Bejarano, survivante d’Auschwitz, pour une discussion sur l’histoire et l’actualité de cette discrimination spécifique, une lecture de ses mémoires et un concert d’anthologie…

Nous tenons donc à nous opposer fermement à ce type d’amalgame et de pensée réductrice et insultante pour toutes les personnes prises dans l’étau du conflit israëlo-palestinien. Face à des enjeux complexes et clivants, nous souhaitons humblement contribuer dans une perspective d’éducation populaire – et nous continuerons à le faire ! – à proposer des moments d’échanges, d’écoute et de rencontres comme la conférence du samedi 18 mars.

Enfin, nous tenions à souligner la proximité inquiétante de ces événements avec l’agression à son domicile, dans la nuit de lundi 20 à mardi 21, d’un voisin, militant antifasciste et gérant d’un autre Café du quartier. Aux cris de « Sale rouge ! », et masqués, ses attaquants l’ont poignardé à plusieurs reprises (cf communiqué de l’Action Antifasciste Marseille).

ConscientEs que les deux affaires ne sont pas liées directement (et que ce ne sont pas les seules), la multiplication d’attaques contre des collectifs et des personnes cherchant à porter des valeurs d’égalité, d’accueil, de paix et d’amitié entre les peuples nous alerte et semble nous inviter à nous montrer plus solidaires et vigilantEs que jamais.

Et tiens, on est pas les seulEs à se poser des questions : on vient d’apprendre l’invitation ce dimanche 2 avril à l’initiative de La Plaine Solidaire, et sur la place du même nom, à un repas de quartier à 12h suivi d’une Assemblée à 15h, sur le mot d’ordre : « Y’en a marre des attaques fascistes et de la répression policière des lieux associatifs et militants du quartier ! Retrouvons-nous pour échanger et s’organiser ! »

Merci au Ravi, excellent journal d’enquêtes et satire en PACA (disponible à la consultation au Café), et Marsactu, journal en ligne d’infos et enquêtes locales de qualité, qui se sont fendu chacun d’un article sur cette sombre histoire (ici, et ).

Commentaires :

  • colibris
    30 mars 2017 à 19h21

    Triste Nouvelle que de voir que les tension communautaire porté par l’importation du conflit israélo-palestinien commence également à prendre place à Marseille.
    Ces méthode, intimidation/menace/ envoie de policier et pompier ressemble en effet aux méthode utilisé par Ulcan et les groupuscule d’Extrême-droite sioniste. Groupe qui on pour objectif de faire taire toute critique pertinente sur Israël en l’assimilant à de l’antisémitisme.
    Vous cité les cas Pierre Stambul, des militants de france palestine et du du journaliste de Rue89, mais Dieudonné et Alain Soral font également partie des victimes et eux pour leur pare on subit des agressions physique. Ces agressions n’ont pour l’heure malgré l’identification des agresseur jamais été jugé.
    je vous invite malgré la forme parfois clivant du a l’agacement de voir ces groupuscule impunie à visionner cette vidéo, qui par bien des égards à des liens avec les évènement que vous subissait.
    https://www.youtube.com/watch?v=zepjgb7_auA
    je peu comprend les appréhension, mais faite la part des chose entre le fond et la forme car vous commencer à être victime des même agresseur. Par le soutien à BDS vous vous impliqué en effet dans les vrais moyen de lutte pertinent contre la politique Israélienne et les « petite mains identitaire sioniste » vous le reproche.
    J’espère en effet qu’il n’y à pas de lien avec l’agression du militant anti-fa, car si c’est le cas et qu’il est était choisi pour ses idées politique, son soutien aux peuple palestinien, et ses origine libanaise ça en ferait une victime bien trop parfaite pour cette fameuse brigade juive.
    Et que cela plaise ou non ces groupuscule identitaire sioniste ne sont pas à rattacher au FN mais d’avantage au PS qui est un soutient inconditionnel du likoud israélien.
    Les temps sont en effet confus il est important de garder la tête froide de se garder le droit au idée contraire pour enrichir le débats. Marseille à déjà bien trop de difficultés pour y rajouter une exacerbation des conflit communautaire.
    Courage

  • JAUSSERAN
    31 mars 2017 à 21h13

    Présent à cet évènement pacifique, je vois que les mouvements les plus sectaires, colonialistes et racistes ne se cachent même plus. Merci de nous avoir accueilli et de résister !
    Bien amicalement,
    Jacques

  • ju
    5 avril 2017 à 13h48

    Le BDS milite pour un état binational donc la fin de l’état juif et un donc de fait nouvel état à majorité musulmane, pourquoi vous n’en parlez pas ? Le BDS milite pour le droit au retour des réfugiés, ce qui signifie en clair « Les juifs à la mer!!! », pourquoi n’en parlez vous pas ? Le savez-vous seulement ? Vous prononcez vous aussi pour le droit au retour des centaines de milliers de juifs expulsés des pays arabes en 48 ? Qu’avez-vous pensé des caricatures antisémites présentes à la manif d’Europalestine/BDS samedi dernier à Paris ? Que pensez-vous de certains membres du BDS membres également du PIR qui soutiennent explicitement le Hezbollah et le Hamas ? Arrêtez de faire croire que vous militez pour la paix au proche-orient, vous ne faites qu’attiser les haines, pauvres bobos marseillais sans cervelles, pauvres petits pantins…

    • Admin
      5 avril 2017 à 14h32

      Bonjour Ju (ou Julien ou Pauline si on se fie à votre adresse email), il faut bien comprendre une chose : l’Equitable Café est un lieu associatif qui accueille différentes organisations, mouvements, structures, qui ne sont pas nécessairement le reflet de ce que pensent les adhérents, salariés et bénévoles. Si vous voulez débattre avec BDS, et nous en convenons, il y a matière à le faire, venez assister à leurs prises de paroles ou mieux, invitez-les dans votre salon. Nous avons communiqué pour rappeler qu’un lieu associatif ne devrait pas faire l’objet d’attaques et de menaces en général, et en particulier quand il accueille un débat ouvert à tous. Par ailleurs, nous n’avons pas vocation à prolonger un débat qui nous dépasse en dehors de cet événement, surtout quand tous les avis cohabitent parmi les bénévoles et adhérents. Vous êtes donc prié(e) d’aller déverser vos insultes ailleurs car jusqu’à preuve du contraire, et malgré votre immense clairvoyance, ce n’est pas non plus en insultant la terre entière à grands renforts de caricatures que vous aboutirez à la paix au proche-orient.

      • JAUSSERAN
        6 avril 2017 à 21h09

        J’approuve cette réponse pleine de bon sens .

Réagir