logo

Bienvenue à l’Equitable Café

Café associatif d’information et de sensibilisation alternatif écologique et citoyen, l’Équitable Café propose des ateliers, projections-débats, cycles d’informations thématiques, rencontres d’auteurs, mais aussi des produits bio, locaux dans une démarche équitable, tout cela dans un lieu collectif et ouvert au grand public.

 

Lundi - Samedi 17h

06 67 83 44 22

54 Cours Julien 13006 Marseille

Archet Nomade

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
15 Déc

Archet Nomade

15 décembre 2017, 20h30 - 22h30
Prix Libre

ARCHET NOMADE

Un violoniste, une danseuse et sept violons du monde. Voici le tableau de départ pour cette performance inédite à l’Équitable Café.

 

Un plateau nu, environné de coussins et de tapis où les spectateurs sont amenés à prendre place. Au sol, un peuple de violons de différentes tailles, de différentes origines. Un espace en perpétuel changement. Les violons jouent, se déplacent, recomposent les paysages imaginaires. Nous sommes sur la terre des nomades, continent sans frontière. Un espace où on peut à tout moment reconstituer les murs de sa cabane, poser son campement, faire halte après une danse.

 

Sur scène, un homme et une femme jouent au milieu de ces violons allongés au sol. Ils font sonner les instruments, laissent leur corps danser sur la musique qui s’échappe des cordes. L’homme et le violon, deux entités si proches. Le violon laisse présager le corps de l’homme qui le tient et le fait jouer. Le bois du violon rappelle la chair, la peau. Ses cordes rappellent les tendons et sa caisse, la cage thoracique. La fragilité de l’instrument fait écho à celle du corps humain. C’est à cet endroit que notre expérience d’infirmier ressort. Etre responsable d’un corps, s’en occuper, le modifier, écouter son fonctionnement. Les violons sont tour à tour paysages, silhouettes humaines allongées ou rassemblées, corps nichés au creux de nos bras, marionnettes ou outils. Nous sommes l’homme violon, nous jouons à être la corde du violon.

La Chorégraphe : Aurélie Delon

 

Aurélie est infirmière et possède un diplôme d’état en danse contemporaine. Elle a travaillé en addictologie pour Médecins du Monde et en psychiatrie. Cette expérience acquise, elle s’est engagée dans la danse contemporaine et son diplôme obtenu, a donné des cours de danse à différents publics et notamment auprès d’enfants autistes, de personnes psychotiques et de personnes présentant des troubles moteurs. Elle a été danseuse interprète dans deux compagnies de danse et handicap sur des projets européens. Elle a ainsi travaillé avec des compagnies de danse handicap reconnues comme StopGap à Londres, Indépendances à Glasgow et Platform K en Belgique. Elle a, de plus, travaillé sur différents projets de danse contemporaine, de danse-théâtre, et de danse en milieu urbain à Marseille et sur Paris. Elle a fondé sa compagnie et créé une pièce jeune public de danse théâtre tournée entre Marseille et Paris. Continuant de se nourrir de différentes approches de la danse contemporaine, elle travaille à la création d’une pièce danse violon avec son ami Christophe Roux, infirmier et artiste musicien.

 

Le Musicien : Christophe Roux

 

Christophe apprend le violon suivant une méthode hongroise. Après son Diplôme d’Etat d’Infirmier, il se base à Marseille pour un Diplôme Universitaire de Soins et Santé Communautaire en Milieu Tropical. Dès lors, il commence à voyager pour des missions humanitaires autour du monde. Et de chaque mission, il ramenera des violons. C’est ainsi qu’il a appris à jouer et ramené un Nhị vietnamien, un Kyl-Kobyz kazakh, un Kemençe turc, un Morin-Khuur mongole, un Sokou burkinabé, un Masinqo éthiopien, un Sarangi népalais, un Er-Hu chinois, un Nyckelharpa suédois, un Hardingfele norvégien, une Gadulka bulgare, un R’bab maghrebien, un Shah Kaman perse… Après une dizaine d’années il décide de s’installer à Marseille. Il travaille alors en addictologie pour Médecins du Monde où il rencontrera Aurélie Delon. Il intègre alors le collectif Grive & Ours avec lequel il organise des balèti en Provence mais aussi en Irlande, Sicile, Hongrie. De retour du festival Raconte-Art en Kabylie, il crée avec des amis l’association NUMED qui a pour but de créer et maintenir des ponts culturels autour de la méditerranée. Il travaille notamment à la création d’une pièce danse contemporainevièles du monde avec Aurélie Delon.

 

La Mise En Scène : Hannah Devin.

 

J’aime le mouvement et le jeu. On me dit souvent que je ne tiens pas en place. J’ai commencé en massant ma tête avec un Master d’esthétique théâtrale à l’Université mais le travail du corps pèse rapidement dans la balance. Je chemine entre le travail des masques avec Patrick Rabier (compagnie Sam Harkand), la danse contemporaine avec Chantal Tur et Anne-Marie Chovelon, danse contact avec Stéphanie Lemonnier et Mathilde Monfreux ou encore les échappées du clown avec Francis Farizon (cie la Manivelle). Très vite, il s’agit d’être debout dehors, de jouer à l’air libre, de jouer dans des espaces insolites tels que la rue, la place publique ou la salle à manger. Une posture que je partage avec le Collectif Akalmie Celsius avec qui je fais contrepoids depuis toujours. Nous créons pour l’extérieur, pour être en contact avec les spectateurs, les passants. Je collabore en danse avec la compagnie Zita le nuit, en théâtre corporel avec la compagnie Sam Harkand, en clown avec l’association Camionnette et Cie et cette année, en mise en scène avec la compagnie La Tête Par Terre.

 

Les Violons :

Violon Ténor – France
Violon – France
Nyckelharpa – Suède
Shah Kaman – Iran
Kyl-Kobyz – Kazakhstan
Ütőgardon – Hongrie
Strohviol – Birmanie
Gadulka – Bulgarie
Morin Khuur – Mongolie

 

Début de la performance à 20h30. Entrée libre et gratuite avec chapeau pour les artistes.

Détails

Date : 15 décembre 2017, 20h30 - 22h30
Heure : 20h30 - 22h30
Où ? : Au Café !
Adresse : 54 Cours Julien
Organisé par : Le Groupe Prog du Café