logo

Bienvenue à l’Equitable Café

Café associatif d’information et de sensibilisation alternatif écologique et citoyen, l’Équitable Café propose des ateliers, projections-débats, cycles d’informations thématiques, rencontres d’auteurs, mais aussi des produits bio, locaux dans une démarche équitable, tout cela dans un lieu collectif et ouvert au grand public.

 

54 Cours Julien 13006 Marseille

Documentaire – Botoman, Métier Piroguier

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé
25 Jan

Documentaire – Botoman, Métier Piroguier

25 janvier, 19h30 - 22h45
Prix Libre

Projection du documentaire : Botoman, Métier Piroguier

// Réalisé par Didier Urbain (5° Nord Production, Guyane / France, 48mn, 2015). En coproduction avec France Télévisions, (Guyane 1ère)

Seke est piroguier sur le fleuve Maroni, en Guyane. Il transporte des marchandises avec sa pirogue. Souvent sa cargaison dépasse les 10 tonnes et cela rend délicat les passages difficiles dans les rapides ou sur les hauts-fonds.
Le film, tel un road-movie, suit Seke au départ de St-Laurent du Maroni. Il va rejoindre, à plus de 300 km et en 3 jours de pirogue, le village d’Antecume-Pata, en territoire amérindien. Au fil des livraisons, la société du Maroni se dévoile peu à peu, une micro société, souvent traditionnelle, qui se heurte à l’orpaillage illégal.
Le film sera suivi d’une conversation avec Marianne Doullay, la photographe auteure de l’expo Sur les traces de Botoman, Métier Piroguier (du 16 au 29 janvier 2017 à l’Équitable Café)

Dans le cadre de l’événement :

La Guyane à l’Équitable Café

La réalité de la Guyane comme poumon de la terre et la forêt et son fleuve comme des référents écosystèmes incontournables pour continuer à penser nos avenirs. 
Nous ne pouvons, dans un monde où la mondialisation est omniprésente vivre comme si nous étions ignorants des problèmes générés par nos habitudes outrancières de consommation. 
La Guyane nous renvoie bien là à des réflexions fondamentales sur la réalité des besoins et la création de ces derniers. 
Il n’est pas question à cet endroit de se poser la question «d’un revenir en arrière ou c’était mieux avant», mais plutôt comment à partir de là où on en est, on arrive à dompter la machine pour en rester maître sans se faire absorber…
Les habitants du fleuve se posent la question en permanence. Cette réalité du 21è siècle qui pourrit et déstabilise les habitants du haut Maroni qui se doivent désormais de manger des sardines en boite plutôt que du poisson frais nourri au mercure… Ça pose. Et, quand un bushinengue chasse un agouti, il risque une amande pour chasse interdite sur animal protégé. Mais est-il préférable qu’il mange du poulet élevé en batterie sur le territoire métropolitain, qui aura dû prendre avions et bateaux pour parvenir jusqu’à lui, sans compter les taxes liées aux territoires et départements d’outre mer….  ça aussi, ça pose. 
Après cinq années de repérages et de montage financier, en 2014, l’expédition sur le fleuve a pu partir enfin… 

 

Détails

Date : 25 janvier, 19h30 - 22h45
Heure : 19h30 - 22h45
Où ? : Au Café !
Adresse : 54 Cours Julien